Ecole élémentaire du Parmelan

Comprendre le pat r imoine des années 1960


En France, dans les années 1960, de nombreux groupes scolaires sont construits pour recevoir la génération du Baby boom. Il faut accueillir beaucoup d’enfants et faire vite. Des architectes, héritiers des principes de l’architecture moderne, les conçoivent dans un temps où la société pense que le lendemain est toujours meilleur. Ces hommes croient eux aussi à l’avenir. Comme leurs Pères, les Le Corbusier, Mallet Stevens, Lurçat, Lods, ils sont à la fois sensibles et rationnels. Leur architecture et leurs réalisations se veulent humanistes, au service de l’émancipation des êtres. Ils sont ainsi à l’origine d’une nouvelle conception, oùles espaces sont fonctionnels, généreux et lumineux. Aujourd’hui, cette architecture dit son âge. La question de son évolution se pose, mais elle est épineuse. L’école du Parmelan en est un exemple éloquent. D’un aspect vieilli, réunissant insuffisance et obsolescence, elle appelle à une remise aux normes. Ses atouts patrimoniaux ne sont pas évidents et pourtant l’école a des qualités essentielles qu’il ne faudrait pas trahir. L’intervention de l’architecte Louis Mollier apporte heureusement des réponses pertinentes. Leur justesse est riche en enseignements pour l’évolution du patrimoine de cette époque

Informations sur le projet

Année de mise en service2007
Publié en2009
Maître(s) d'ouvrageCommune d'Annecy
Architecte(s)Louis Mollier, Agence d'architecture Tectum
Surface utile2698 m2
Surface plancher (SHON)3929 m2
Montant de l'opération2 438 348 € HT

Localisation

Télécharger la fiche PDF