Cuisine centrale

Écologie sociale


Reflet du temps, et de sa géographie démographique, la commune d’Annecy a souhaité repenser sa cuisine centrale. Installé dans le quartier de Novel-Les Teppes à 500 mètres de l’ancienne, devenue vieillissante et inadaptée. Le nouvel équipement, "durable" et qualitatif, a été construit sur le site même de l’ancienne chaufferie urbaine, préalablement détruite. Dans un environnement fortement marqué par une urbanisation dense et hétérogène, le bâtiment dessiné par le cabinet d’architecture parisien Ligne 7 se veut compact et adouci, malgré ses dimensions (2 100 m²). Pour faciliter l’approbation, voire, l’intérêt de la population, le volume joue ainsi sur les faciès. Deux de ses façades sont en partie végétalisées, tandis que la toiture a été recouverte d’un substrat à base de mousses et de sédums, à l’instar d’une toundra arctique. Par ailleurs, le socle est entrouvert de baies vitrées qui laissent à intervalles filtrer la vie de l’édifice, et le travail des cuisiniers, tissant un lien. Le bâtiment suggère ainsi dans son architecture même sa vocation écologique et sociale.

Informations sur le projet

Adresse du projet16 chemin du Maquis - 74000 Annecy
Année de mise en service2017
Publié en2018
Maître(s) d'ouvrageCommune d'Annecy
Architecte(s)Ligne 7 Architecture, Bernard Ritaly et Dominique Lardeau architectes
Surface plancher (SHON)2100 m2
Montant de l'opération9 500 000 € TTC

Localisation

Télécharger la fiche PDF