Horizons sous l’azur


La symbolique de la mort évolue profondément depuis quelques décades. Notre pays n’est plus dominé par un sentiment religieux unanime. La mort revêt aujourd’hui différents sens et autant de pratiques. Au côté de l’enterrement traditionnel du corps, la crémation se développe. La cérémonie évolue aussi significativement. Le moment du deuil revêt ainsi différentes formes plus ou moins organisées. Cette évolution ne remet pas en cause la dimension métaphysique de la mort, la célébration et le recueillement demeurant fondamen-taux. Cette modification des pratiques interroge la conception. Répond-t-elle aux évolutions de la pensée et des pratiques ? Si les anciens cimetières demeurent les lieux d’un hiératisme sacré, la réalisation des nouveaux espaces n’élude plus ces questions. Le cimetière paysager de Meythet en est un exemple intéressant. Son maître d’ouvrage, la municipalité et ses concepteurs, l’architecte-paysagiste Denis Roptin et l’agence d’architecture Chassagne- Deletraz ont en effet tenté de répondre aux nouvelles interrogations.

Informations sur le projet

Année de mise en service2007
Publié en2009
Maître(s) d'ouvrageCommune de Meythet
Architecte(s)Atelier d'architecture Chassagne et Deletraz
Paysagiste(s)Denis Roptin
Surface aménagée18590 m2
Montant de l'opération2 084 500 € TTC

Localisation

Télécharger la fiche PDF