: observatoire de la création
architecturale, urbaine et paysagère

Cet ensemble de fiches vous présente des réalisations récentes en matière d'architecture, d'urbanisme et d'environnement en Haute-Savoie.

2017

Pierre angulaire d’un renouveau villageois

Le réaménagement de cette place pincée entre la route départementale et le lac d’Annecy constitue la pierre angulaire d’une requalification du centre-village tout entier, qui vise à redonner à Duingt, plus petite commune du tour du lac, son attractivité urbaine et commerciale. Le bureau de paysagistes lyonnais BASE, chargé de l’opération, a donc considéré le square, espace public contemplatif, dans le contexte d’une mise en cohérence globale et à plus long terme associant le retraitement de la route, le réaménagement de la place du marché, amenée à devenir le lieu de centralité des activités, ainsi que des allées piétonnes de l’église, pensées comme une grande aire de promenade attractive...

2017

Au service du paysage

Là-bas, tout au bout du bout de la Haute-Savoie, Saint-Gingolph a dû être dessiné par quelque caprice de divinité farfelue pour être à ce point engoncé entre la montagne abrupte et le lac Léman. Dans ce lieu de passage contraint mais ô combien précieux vers la riviera suisse, Montreux et Vevey, de l’autre côté de la frontière, on a appris à vivre en long et dans la pente, à ahaner entre quatre étages et à se tourner vers le Léman pour s’affranchir de la pesanteur du pic de Blanchard qui tient à distance le soleil hivernal...

2017

Écologie publique

La requalification de cette promenade de 200 m de longueur environ, située sur la commune de Sevrier, et propriété du Conservatoire du littoral, synthétise tous les enjeux de renaturation actuels. Elle concilie l’accueil au public -le parcours est surplombé par la piste cyclable du lac qui supporte 4 700 passages journaliers en été- et la préservation du patrimoine paysager et naturel au coeur d’un site d’exception...

2016

Un belvédère embelli et tranquillisé

Plus qu’un pont, c’est un pan de l’histoire de la Haute-Savoie qui a été revisité lors de la requalification de ce site remarquable en belvédère sur les gorges du Chéran. Le pont de l’Abîme a en effet été construit au XIXe siècle lors des grands travaux qui ont fortement marqué le territoire, après son rattachement à la France : d’une portée de 64 mètres et culminant 94 m à l’aplomb du vide, il constituait alors un maillon essentiel de liaison entre Annecy et Aix-les-Bains avant la réalisation de la route départementale 1201 puis de l’autoroute...

2016

Entre Usses et coutumes

Ce sont parfois d'heureux croisements qui donnent naissance à de beaux projets. L’aménagement des abords du pont de la Caille, site fortement visité entre Cruseilles et Allonzier-la-Caille, a ainsi été facilité grâce à l’autoroute A 41, construite en 2008 entre Genève et Annecy : dans le cadre du dispositif légal "1 % Paysage et Développement", la société Adelac, concessionnaire, a en effet participé, aux côtés du Département et des communes (Cruseilles et Allonzier-la-Caille), au financement du réaménagement de ce site historique qu’on peut apercevoir depuis l’autoroute...

2016

Un havre de nature transgénérationnel

C’est à une version rajeunie et dépoussiérée du jardin de jeux de leur enfance que les Architectes du Paysage ont convié les habitants de la commune depuis juin 2015. Exit les balançoires classiques et autres toboggans… Voici venu le règne du mobilier design, des jeux en bois dessinés sur mesure, des balançoires en nacelle, des parcours de motricité et des cabanes à hérissons sur fond de végétaux odorants et… gustatifs...

2016

2013, odyssée de l’espace

À l’orée des années 1960, la station d’Avoriaz a poussé dans l’esprit d’un visionnaire, Jacques Labro, qui a priorisé avant la lettre les notions de durabilité, d’insertion environnementale et de mobilité douce. Fidèle à l’esprit du fondateur, avec lequel il s’est associé depuis 1996, Simon Cloutier (Atelier d'Architecture d'Avoriaz) perpétue la réflexion sur les notions d’intégration, de déplacement doux et de lien...

2015

Remise en cohérence

Posé à flanc de colline et surplombé de son clocher, le village de Présilly jouit d’une position incomparable qui en fait le balcon du Genevois. Il y a une dizaine d’années, cette posture était pourtant pénalisée par un profil de village-rue favorisant l’effet de fuite, effet renforcé par une voirie mal adaptée et délabrée, un réseau anarchique de fils et de poteaux, des voies incitant la voiture au détriment des piétons… Le chef-lieu souffrait par ailleurs de l’absence de lieux de rencontre et de centralité...

2015

Lisser pour mieux élever

Installée sur les hauteurs de la ville, point de convergence entre le coteau de Saint-Roch et la plaine de l’Arve, la place Saint-Jacques est aussi le lieu de confrontation entre une église baroque du XVIIe siècle, installée en partie haute, et une ville reconstruite au XIXe siècle, après le grand incendie de Sallanches, selon un plan orthogonal précis et rigoureux. À l’interface du profane et du religieux, entre le plat et la côte, la place s’était pourtant affadie, rognée peu à peu par l’encombrement...

2015

Un lien entre les époques

Bonneville peut compter sur une place centrale vibrante et animée, où convergent les flux de la commune, une place, aux géométries claires et aux justes proportions, favorable aux rencontres et à la vie sociale. Avec l’accroissement de la circulation, la présence de stationnements automobiles en son centre ainsi que des platanes historiques mal distribués, cette place ne pouvait échapper à une remise en forme visant à redynamiser l’espace, à l’ouvrir aux piétons et à valoriser les liens avec les rues adjacentes, le tout selon une politique de gestion structurée...

Search Filters