: observatoire de la création
architecturale, urbaine et paysagère

Cet ensemble de fiches vous présente des réalisations récentes en matière d'architecture, d'urbanisme et d'environnement en Haute-Savoie.

2017

Le Même et la modernité

Ce n’est pas sans un certain émoi que les architectes Yves Mugnier et Jean-françois Wolff se sont frottés à ce bâtiment dessiné en son temps par Henry-Jacques Le Même, celui-là même qui a inventé le "chalet du skieur", imprimant au XXe siècle un style propre privilégiant les volumes simples, le confort intérieur ainsi que le soin de la composition. Afin d’aborder par le bon bout cette école de physique fondée en 1951 et destinée à réunir les jeunes chercheurs et étudiants du monde entier, les hommes de l’art se sont donc replongés dans leur études, et dans la littérature ad hoc : leur réécriture n’en a été que plus pertinente, dans le respect de l’aîné...

2017

Dialogue sous la résille

L’ancienne bibliothèque, installée dans une ferme historique, a été étendue, restructurée et reliée avec un bâtiment nouveau sous un même couvert de résille métallique qui unifie l’ensemble. Le programme est ainsi le fruit d’un dialogue, ou d’une interaction étroite entre un volume ancien "dépoussiéré" et "éclairé", qui conserve ses marqueurs identitaires forts (verrières, poutres apparentes, enduit rustique, tuiles écailles) et un objet moderne qui ose une écriture contemporaine et innovante (murs béton, chauffage par panneaux rayonnants à eau chaude, toiture en zinc quartz blanc à joints debouts), les deux fonctionnant dans une interaction étroite...

2017

Une question d’échelles

Cet internat mutualisé a été installé sur le site du lycée Baudelaire, dans la continuité de l’établissement construit dans les années 1980. Destiné à accueillir 261 lits à destination de l’institution, du centre Belluard et des lycées de l’agglomération d’Annecy, ainsi que des salles d’étude et un foyer, l’édifice est donc intrinsèquement imposant...

2017

Sens ascensionnel

C’est une maison de bois adossée à la montagne, face au massif des Aiguilles Rouges. Une maison étirée dans la pente, au point de l’épouser, avec sa toiture végétalisée qui rappelle les alpages et son bardage en mélèze brut qui reprend la forêt proche...

2017

De la ferme savoyarde à la villa contemporaine

L’équipe constituée des architectes JKA et des designers Fuga est immédiatement tombée sous le charme de cette ancienne ferme de 1826 construite dans le hameau du Pied de la Plagne, à Morzine, forte de ses grands volumes, de sa charpente historique et de ses façades en bois de pays. Entre la municipalité, qui avait déjà reconnu le caractère remarquable du bâtiment, les concepteurs et le maître d’ouvrage, l’idée d’une restructuration "dans l’esprit" du bâtiment originel a été vite partagée...

2017

Formes organiques et métal laqué

Le site étant remarquable par son environnement bucolique, à la fois arboré et lacustre, le trait d’AER Architectes, maître d’oeuvre, s’est naturellement allégé de façon à ce que ce bâtiment de 1 800 m² de surface plancher (bureaux, espace de coworking, crèche et restaurant) s’insère au mieux dans cet univers. Le Nausicaa, objet mixte et hybride, propose ainsi différents niveaux de traitement, avec un rez-de-chaussée en transparence –les voies d’accès– cerné de volumes en demi-cercle, en bois –la crèche– et en métal laqué blanc –le restaurant–, formes organiques et souples surmontées de deux niveaux de bureaux effacés derrière une façade en métal laqué mat, de couleur cacao...

2017

Un parangon de rénovation

Cet ancien immeuble a été racheté à l'Urssaf par la Caf de Haute-Savoie qui a souhaité, en relation avec ses locaux historiques voisins, y regrouper l’ensemble de ses bureaux. Brigitte de Jong, architecte retenue pour l’opération, s’est attachée à révéler la silhouette du bâtiment ancien, vestige des années 1960 solennel et imposant, en le recouvrant d’une peau en cassettes zinc aux effets chromatiques changeants, et en l’animant de ventelles colorées...

2017

Pierre angulaire d’un renouveau villageois

Le réaménagement de cette place pincée entre la route départementale et le lac d’Annecy constitue la pierre angulaire d’une requalification du centre-village tout entier, qui vise à redonner à Duingt, plus petite commune du tour du lac, son attractivité urbaine et commerciale. Le bureau de paysagistes lyonnais BASE, chargé de l’opération, a donc considéré le square, espace public contemplatif, dans le contexte d’une mise en cohérence globale et à plus long terme associant le retraitement de la route, le réaménagement de la place du marché, amenée à devenir le lieu de centralité des activités, ainsi que des allées piétonnes de l’église, pensées comme une grande aire de promenade attractive...

2017

Au service du paysage

Là-bas, tout au bout du bout de la Haute-Savoie, Saint-Gingolph a dû être dessiné par quelque caprice de divinité farfelue pour être à ce point engoncé entre la montagne abrupte et le lac Léman. Dans ce lieu de passage contraint mais ô combien précieux vers la riviera suisse, Montreux et Vevey, de l’autre côté de la frontière, on a appris à vivre en long et dans la pente, à ahaner entre quatre étages et à se tourner vers le Léman pour s’affranchir de la pesanteur du pic de Blanchard qui tient à distance le soleil hivernal...

2017

Écologie publique

La requalification de cette promenade de 200 m de longueur environ, située sur la commune de Sevrier, et propriété du Conservatoire du littoral, synthétise tous les enjeux de renaturation actuels. Elle concilie l’accueil au public -le parcours est surplombé par la piste cyclable du lac qui supporte 4 700 passages journaliers en été- et la préservation du patrimoine paysager et naturel au coeur d’un site d’exception...

Search Filters